Conseils de lecture de Leila Slimani, Emma Cline et Yaa Gyasi

28 Juil 2021 | Bouche-à-oreille 2.0

Leila Slimani sur sa passion pour les sagas sous toutes leurs formes, Emma Cline sur le roman qu’elle aurait aimé écrire et Yaa gyasi sur son admiration pour Toni Morrison

Leila Slimani

L’autrice de Chanson douce et Le pays des autres recommande la saga familiale de Naguib Mahfouz La Trilogie du Caire et le recueil de nouvelles Sonechka de l’autrice russe Lyudmila Ulitskaya

« Je suis une grande lectrice de saga, je les aime en littérature, en série, en film. C’est quelque chose qui a bercé mon enfance. La première saga qui m’a marqué, c’est la saga égyptienne du prix Nobel de littérature Naguib Mahfouz. 

C’est une saga dans laquelle l’Égypte, et Le Caire en particulier, est un des personnages principaux. C’est absolument sublime, c’est très très prenant, vous ne pouvez pas vous arrêter. C’est un livre que je conseille à tout le monde. »
Propos recueilli à l’occasion du podcast Une nuit en librairie (Mars 2020)

« Le dernier livre qui m’a fait pleurer, c’est Sonechka de Lyudmila Ulitskaya. Un roman poétique et délicat sur une femme qui adore les livres. Ulitskaya adore son héroïne, qui est une femme très ordinaire. »
The guardian Books that made me (Février 2019)

Emma Cline

L’autrice de Girls et Harvey aurait aimé écrire Les années bienheureuses du châtiment de Fleur Jaeggy et conseille l’odyssée psychédélique et hilarante The Wild Kindness de Bett Williams

« Les années bienheureuses du châtiment est un roman court et implacable qui se passe dans un pensionnat en Suisse. L’ambiance irréelle et le sentiment de claustrophobie étaient tellement puissants que j’en ai oublié que moi aussi j’étais enfermée (en raison du confinement). »

« Le dernier livre qui l’a fait rire, c’est la biographie The Wild Kindness de Bett Williams. Dans une des scenes complètement dégantée, l’autrice est assise sur un champignon et elle parle avec son chien. Le chien raconte très calmement qu’il participe au projet MK-Ultra, un programme sur la manipulation mentale mis en place par la CIA. »
The guardian Books that made me (Avril 2021)

Yaa Gyasi

L’autrice de No home et Sublime royaume raconte comment un roman de Tony Morrison a transformé sa vision de la littérature et partage le livre qu’elle aime le plus offrir

« Le chant de Salomon de Toni Morrison a changé ma vie. Je l’ai lu quand j’avais 17 ans et il a tout remis en question. Je pensais savoir ce qu’était la littérature, mais après cette lecture, je voulais répéter l’expérience. Je voulais être bouleversée et impressionnée à chaque fois. »

« Ces dernières années, le livre que j’offre le plus est Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado. Ce livre est unique. Je sais que la personne à qui je l’offre n’aura jamais rien lu de semblable. Les histoires sont tellement différentes les unes des autres que chacun y trouve son compte. Et j’adore savoir ce qu’ils ont retenu de leur lecture. En en général, ils ont vécu une expérience hors du commun. »
The guardian Books that made me (Mars 2021)

Articles similaires

Quel roman choisir pour les vacances ?

Quel roman choisir pour les vacances ?

Imaginez-vous les pieds dans l’eau, l’odeur de la crème Nivea flotte dans l’air, les enfants jouent dans les vagues, les mouettes tournoient dans un ciel bleu sans nuage… Vous venez de poser les 15 sacs que vous transportiez pour être sûre que tout le monde...

0 commentaires